Les vacances avec des amis qui ont des enfants

Bretagne

4 jours, 5 personnes, 2 mini personnes, la Bretagne et le soleil. Voilà en quelques mots mon weekend du 14 juillet dans une simplicité à base de pèche à pieds, renforcée par une télé qui n’existait que pour le tour de France ou les dessins animés et un réseau 3G quasi inexistant*.

Partir en vacances avec ses amis nécessite quelques vérifications vis à vis de ses compagnons d’aventure, particulièrement quand, et c’était mon cas, on se tape l’incruste dans la voiture de la famille du séjour (couple et sa progéniture).

Continue Reading…

V.A.C.A.N.C.E.S. et inspiration (#NewLife Mois 9 et demi)

byER à la plage

Bonjour lecteur, bonjour l’ami, bonjour le monde.

Tu sais, il y a des moments, comme ça, où tu te dis que tu vas faire ça, et puis ça, et puis ça aussi parce que, quand même, ça serait vachement bien. Et puis ça à l’air cool. Viennent se cumuler, sur ta petite liste, les trucs un peu dingo de tes projets de domination du monde qui nécessitent, mine de rien, d’être un minimum inspirée tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Ajoutons par là-dessus l’éternelle et sempiternelle question Vais-je bien pouvoir payer mon loyer ce mois-ci ? et la bonux Dame Pomme va-t-elle tenir le temps qu’il faut avant que je lui présente sa remplaçante, belle, rose et qui coute un rein ?

(Rein à vendre, me contacter en MP – #Blague).

This is my life my friend.
(Ça avec du sport, de la psy et des légumes, TU SAIS TOUT !)

9 mois et demi après le début de ma #NewLife, je vais bien.
Je suis fatiguée, je crois. Mais je pense que c’est normal.
Je ne serai pas en mesure de te dire combien de millions de mots j’ai pu écrire, corriger, retravailler, publier, jeter ou mettre en brouillon ces 40 dernières semaines. J’ai vécu des ascenseurs émotionnels, fait beaucoup de jolies rencontres, publié mes premières piges (Hell yeah!), envoyé des emails dont j’ai honte aujourd’hui, appris, reculé, globalement fait des pas de géante.
Je suis fatiguée, je crois. Mais je pense que c’est normal.
J’ai besoin de mer, d’espace, de soleil, de plages, de copains, de lever les yeux au ciel face aux incessantes demandes d’attention de leurs bambins, de répondre « je joue pas » quand on propose un Uno ou un 1000 bornes et de me lécher les babines d’avance en entendant « on lance le barbec’ ? ».
J’ai besoin de lâcher tout le monde pour aller me promener sur la plage.
J’ai besoin de laisser Dame Pomme à la maison et de partir avec mes carnets et mon stylo.
J’ai besoin de renouveler l’inspiration.

Oui, c’est bien ça.

J’ai besoin de renouveler l’inspiration.

Continue Reading…

Et toi, t’aurais fait quoi ?

StreetHearth

Chers aventuriers du quotidien,

Laissez-moi partager avec vous quelques interrogations existentielles.

SOS chien en détresse
Un mardi matin, tu sors du métro et te diriges vers ton boulot. Il fait beau, tu lèves les yeux au ciel, tu voudrais trainer là, sur une des terrasses aux alentours, mais non, alors tu traines mais juste les pieds, clopin clopant, et tu avances en direction de ta journée. D’un coup le bruit des freins d’une voiture, un cri, tu te figes. En quelques secondes le cri se transforme en un appel, une supplication : « Mon chien ! Mon chien ! Mon chien, Au secours, À l’aide ! ». La scène se déroule plusieurs mètres derrière toi et déjà accourent 2 personnes vers la maitresse et son chien en détresse.
Toi, tu fais quoi ?

Continue Reading…

Haricots verts

HaricotsVerts

Petites, ma sœur et moi avons partagé quelques longs moments face à un baquet vert et plein, à ras bord, d’haricots verts âprement ramassés par mes parents. Dans les jardins de mon grand-père, des rangs et des rangs de ces petites touffes vertes sur lesquelles il fallait faire la différence entre les tiges et les vrais haricots au milieu de feuilles légèrement urticantes. Les souvenirs d’enfant ayant une temporalité bien à eux, je ne saurais vous dire le temps qu’il nous a fallut à, ma sœur et moi, pour négocier cette importante décision : les parents ramasseraient, les filles équeuteraient.
Quoi qu’il en soit, cette décision fut l’une des meilleures de ma vie d’enfant.

Je détestais ramasser les haricots verts. 

Continue Reading…

Chez dame Psy

LesMoutons_DamePsy

Chers aventuriers du quotidien, une fois n’est pas coutume, mon titre est fidèle au sujet du jour. Je t’embarque donc dans l’aventure analytique.

Mes nouvelles passions étant le sport et les légumes, tu le sais, je suis une femme nouvelle ! Alors pour parfaire la trentenaire qui est bien à l’intérieur et ça se voit à l’extérieur (ou l’inverse), depuis quelques mois maintenant, je vais voir une dame Psy, avec la régularité hebdomadaire de la meuf (ou du mec) qui va faire retoucher ses racines tous les mois chez son coiffeur.
C’est le même prix.
Sauf que c’est toutes les semaines. Autant dire qu’il faut choisir :

qui va chez le psy a les cheveux blancs.

Pendant des années j’ai douté sur le concept même du / de la Psy, ce truc à la mode où les trentenaires parisiens vont larmoyer sur leurs déceptions amoureuses et l’incapacité de leurs parents à les élever correctement. Après quelques semaines et malgré un objectif initial bien spécifique, je suis passée du côté obscure de la force : je me suis vue, sur le fauteuil rose à côté de la fenêtre, fixant le rideaux en larmoyant sur une histoire de mec et, de temps à autre, ça m’échappe, je sors, en pleine conversation avec les copains des « comme dirait ma psy… » complètement improbables il y a 6 mois de ça. 

Continue Reading…

Un temps pour tout

balcon

J’ai une façon bien à moi de gérer mon temps. À l’heure où j’écris ces quelques lignes, par exemple, depuis le balcon de mon Palace, je devrais être en tain de bosser. Mais vois-tu j’attends que le vernis de mes ongles de pieds sèche, on ne peut donc pas TOUT faire.
Et comme je viens de passer 15 minutes à appliquer les 2 couches + top coat devant des vidéos YouTube, des vlogs, qui plus est d’Enjoy Phoenix et Anil, je suis non seulement dans la transgression, mais, en plus, j’ai 13 ans.
(Parenthèse YouTubesque, j’avais découvert les deux zouzous l’année passée lorsque j’avais rédigé cet article sur YouTube. Je m’êtais alors prise d’un plaisir coupable à suivre ce couple et les spéculations de leurs fans respectifs quant à l’avenir de leur relation. Plus versatile que particulièrement fidèle, j’étais très certainement passée à autre chose car j’ai découvert, il y a deux semaines, à ma grande surprise, qu’ils avaient annoncé officiellement leur rupture juste avant noël ! On ne me dit jamais rien à moi. Conclusion de cette parenthèse : amour et vlogging ne sont pas gage de durabilité).

180 mots pour parler vernis et YouTube, ne me remercie pas, je fais ce que je peux. Il est plus que temps d’en venir à l’histoire du jour qui n’a donc rien à voir et concerne MON sujet du moment, j’ai bien-sûr nommé LE SPORT !

Continue Reading…

Salutation, ami soleil !

YOGA

Contre toute attente, je ne vais pas te parler météo, mais yoga. Oui parce que, donc, depuis trois mois j’enchaine les sauts, sursauts courses et abdos une fois par semaine lors d’un cours de l’extrême appelé body attack. Et deux jours plus tard c’est en respirations, synchronisations et recherches d’équilibre que je renforce mes muscles « profonds » (enchantés) via une pratique intensive de body balance, un mélange de pilates, yoga et tai-chi (je suis maitresse zen).

Ainsi, vendredi, alors que mes pensées vagabondaient (il parait que certains se vident la tête en faisant du sport, je ne suis pas certains) tout en restant concentrée à ne pas perdre le rythme de ma respiration entre le chien tête-en-bas et la posture de l’enfant, j’en suis venue à me dire que je devenais fortiche dans l’art de la salutation au soleil et que rien ne m’empêchait, finalement, de la pratiquer en toute individualité, dans l’intimité de mon palace.

Mais pourquoi donc ? Me demanderez-vous.

Et bien pour deux raisons.

Continue Reading…

Older Posts »