Posts on juillet 2014

L.A.: Lucky Star

Les derniers jours approchent à grand pas. C’est que le temps passe vite quand la vie est douce.

Petit à petit, j’ai pris mes habitudes.

Continue Reading…

L.A. D8: Le point de non retour

Ce titre veut dire plein de choses.

Déja dans « non retour » il y a « non retour », et j’avoue que quasiment une fois par jour j’envisage la chose. Avant de me souvenir que l’intérêt des vacances, c’est de ne pas être permanent (ma sagesse me perdra).
Et je vous avoue, tous les jours, aussi, je pense à la suite de mes vacances dans une semaine à Hossegor avec la ♥ familly (venue de Paris et d’ailleurs), et je prends plaisir à anticiper de voir du monde, les amis, (partager ma chambre)….

Continue Reading…

L.A. D2-6: A la découverte d’un nouveau monde – Venice Beach

Alors Venice… Par ce qu’on tourne autour du sujet, et que très honnêtement, je ne sais pas vous expliquer vraiment pourquoi pour le moment (je commence à avoir quelques doutes cependant), mais je tourne autour de ce poste aussi depuis 3 jours sans savoir par quel bout le prendre.
Allons y chronologiquement. C’est bien ça déjà. Non ?

Continue Reading…

L.A. D2&3: A la découverte d’un nouveau monde – la colloc (louer une chambre via air B&B)

Texte écrit le lundi 22/07 en fin de journée

On en était  (tu peux cliquer si tu n’as pas suivis depuis le début, ça me fera grimper les stats, c’est sympa de ta part).

Premiers pas en terre inconnue. Frédéric Lopez n’est pas là pour m’accompagner, je dois faire seule avec le Lonely Planet. Ce guide, je l’avais acheté juste après avoir pris mes billets d’avion en mars. Ça rendait le projet plus concret qu’un e-billet d’avion sur ma boite e-mail. La vérité c’est que je n’en n’ai pas fait grand chose par la suite et que j’ai faillit l’oublier samedi matin, mais l’essentiel est qu’il soit maintenant dans mon sac.
Si je ne suis pas du genre à suivre à la lettre les « ballades à faire » ou autre « bonnes adresses », c’est toujours rassurant d’avoir un plan et 2 ou 3 repères au cas où, même si, je l’ai toujours dit : la meilleure façon de découvrir une ville c’est de s’y perdre.

DSCF0031
Détail de la porte d’entrée

Et c’est ce que j’ai fait.

Mais avant tout, vous décrire la chambre que je loue. Elle était, sur l’annonce, petite mais cosy dans une maison ouverte avec salon extérieur, système de récupération des eaux usés et autre atmosphère environmentally friendly. Le tout à 50 mètres de la plage et de la Venice beach boardwalk (l’attraction de Venice pour ses commerces, son atmosphère, son odeur herbalisée, ses gratteurs de guitares, etc etc) et à 200 mètres de Abbot Kinney (avenue pleine de boutiques faites pour moi au nom du mec qui a fait creuser les « fameux » canaux de Venice dont je reparlerai surement – des canaux, et des boutiques, aussi… pas du mec).

Dans la réalité, c’est bien ça

Continue Reading…

L.A. D1: A la conquête de l’ouest

Je t’ai déjà dit, ami lecteur, que je n’aime pas prendre l’avion ? Si, je te l’ai déjà dit mais comme ma vie n’est pas forcément ta première préoccupation (whaaaaat?), tu as peut être oublié.
Alors je reprends (oui c’est important) : non je n’aime pas prendre l’avion.

Continue Reading…