Posts on janvier 2015

Savoir le voir

Lundi, 8h45, je mets mes chaussures pour aller bosser, je me retrouve assise sur mon lit, devant mon graaaand miroir, et alors que je me regarde machinalement grimacer pour mettre le pied dans ma chaussure, j’ai cette soudaine réalisation : ma grande, t’as 30 ans, pas de crédit, pas de gamin, pas de mec… T’es libre. Pourquoi là, maintenant, à ce moment précis ? Who knows, who cares…
Et si ça me donne pas les « réponses » (mais à quelles questions ??), ça fait quand même du bien de se le rappeler.

Continue Reading…

Clap clap clap

C’est le bruit que font les touches de dame pomme depuis 3 jours.

Clap clap clap…

Elles n’arrêtent pas. Indépendamment de leur volonté elles alignent des lettres qui vont bien ensemble, et d’autres… vachement moins.

Là c’est dimanche, alors je ne fais pas semblant. J’ai mes lunettes sur le nez, mon pantalon et mon hoody « Roots » (Canada forever), les cheveux pas super propres, et parce qu’on se dit tout, je ne suis passée par la salle de bain que pour faire pipi et étendre mon linge depuis ce matin.

Continue Reading…

J’ai fait ma première interview…

Hé hé hé !

Dans le cadre de mon grand plan d’avenir, plusieurs choses se sont imposées à moi :
– Arrêter de bloguer anonymement et lâchement sous mon plaid à fleurs.
… Donc m’exposer.
– Sortir de ma zone de confort (celle sous mon plaid à fleurs) et aller à la rencontre de gens pas forcément dans mon quotidien.
… Et, truc de dingue, écouter ce qu’ils ont à dire.
… Parce qu’on n’écrit bien que ce qu’on connaît (et que je ne connais pas grand chose malgré mes grandes certitudes).
– Me faire connaître en relayant des gens plus connus que moi. C’est bas, mais c’est la dure loi des réseaux sociaux.

Ainsi, j’ai assez rapidement compris qu’il serait pas mal d’interviewer des gens.

Continue Reading…

Le concept de la beu-bar*

Lors d’une soirée, j’indiquais à la copine « J’essaye de faire un eye-contact avec le mec là-bas, il est pas mal ». De la façon particulièrement discrète qui la caractérise, elle s’est retournée pour revenir, après un tour complet, en face de moi.

« Le brun avec la barbe ? » M’a t’elle demandé.

Est apparu alors une évidence devant mes yeux : si la nuit tous les chats sont gris, à Paris, tous les mecs de 25 à 35 ans portent la barbe (et sous les lumières de le nuit, sont en général bruns).

Continue Reading…

And so it begins…

A cette période de l’année fleurissent les grands articles bilans, les posts de blog cyniques à l’égard des fêtes ou encore un débordement excessifs de paillettes. Concrètement les sujets sur la toile ne varient pas des caisses.

Continue Reading…