Posts on juillet 2016

1er juin 2016

Noah.

On ne va pas se mentir, non, on ne commencera pas comme ça. Alors il me faut t’avouer, en toute honnêteté : j’ai eu du mal à te l’écrire ce post.
À l’occasion de ta naissance, j’ai pris le temps de relire ce que j’avais écrit à tes soeurs Hanaé, ma Naé puis Adèle, ma Dadèle.
Les Mini Nièces.
Te voilà toi, Mini N’vœu, et depuis, depuis 4 ans et demi donc, le monde a un peu changé. Ça m’ennuie, ça m’attriste même, profondément, de savoir qu’après janvier puis novembre 2015 il s’est passé quelque chose en moi qui me ferait, aujourd’hui, si c’était à refaire, écrire différemment.

4 ans et demi plus tard, il me faut trouver les mots justes pour te décrire, en quelques lignes, où tu arrives mais surtout lever avec toi les premières interrogations sur ce que tu voudras. Bébé Noah, troisième et petit prince d’une lignée de sœurs qui se cherchent autant qu’elles se trouvent dans leurs affinités et leurs différences, comme support à notre réflexion j’ai changé mes habitudes afin de trouver plus approprié qu’un numéro de ELLE en date de ta naissance. Tu es né un mercredi, ça ne pouvait donc pas fonctionner ! Te voilà héritier de deux hebdos : Les Inrocks et Charlie Hedbo, avec, une nouvelle fois, une blonde en couverture.

Continue Reading…

La courgette

Chers aventuriers du quotidien,

Je te retrouve aujourd’hui pour évoquer ces promesses que tu te fais à toi-même mais que tu trahis néanmoins, l’âge venant.

Le préambule nécessaire aux mots qui vont suivre se résume ainsi :

Je déteste la courgette.

La courgette, le chou-fleur et la banane sont les 3 aliments composant mon top 3 #Vomi (ne me remercie pas tout de suite) auxquels j’ajoute bien volontiers les endives cuites et les paupiettes s’il s’agit de fomenter un top 5.
La courgette poussait à foison dans la jardin de mes parents ou de mon grand-père étant petite. Chaque fois que je voyais une (ou plusieurs) courgette posée sur le plan de travail, prête à être « travaillée », l’anticipation me provoquait des hauts le cœur.
Dans une logique qui était alors la mienne, je me suis promise solennellement que JAMAIS, ô grand JAMAIS, moi, Lisette de 8 ans, je ne mangerai de la courgette quand je serai grande et en mesure d’affirmer par moi-même ce qui devrai ou non passer dans mon tube digestif…
… et par la même occasion que je renonçais ainsi à la ratatouille (où certes le goût de la courgette est minime pour ne pas dire neutre, mais il s’agissait bien de généraliser pour prouver mon point).

Continue Reading…

Peut-être que je regarde trop la TV

Si tu ne le sais pas, dans la vie je suis journaliste media (entre autres talents). Et ça fait un peu plus de 10 ans maintenant que j’analyse quotidiennement les audiences, les investissements publicitaires et l’évolutions des supports médiatiques. Car avant de jouer les journalistes qui tape des mots sur Dame Pomme, j’ai travaillé dans la Publicité.
C’est en zappant ces derniers jours sur SyFy à heure régulière (12h50 en semaine – la meuf bosse de chez elle), que m’est apparue cette grande révélation devant les épisodes de « Lois et Clark, Les nouvelles aventures de Superman » : les deux métiers qui ont jalonné ma carrière jusqu’à maintenant m’ont été inspirés par Amanda Woodward et Lois Lane.

Peut-être que je regarde trop la TV.

Continue Reading…

Les vacances avec des amis qui ont des enfants

4 jours, 5 personnes, 2 mini personnes, la Bretagne et le soleil. Voilà en quelques mots mon weekend du 14 juillet dans une simplicité à base de pèche à pieds, renforcée par une télé qui n’existait que pour le tour de France ou les dessins animés et un réseau 3G quasi inexistant*.

Partir en vacances avec ses amis nécessite quelques vérifications vis à vis de ses compagnons d’aventure, particulièrement quand, et c’était mon cas, on se tape l’incruste dans la voiture de la famille du séjour (couple et sa progéniture).

Continue Reading…

V.A.C.A.N.C.E.S. et inspiration (#NewLife Mois 9 et demi)

Bonjour lecteur, bonjour l’ami, bonjour le monde.

Tu sais, il y a des moments, comme ça, où tu te dis que tu vas faire ça, et puis ça, et puis ça aussi parce que, quand même, ça serait vachement bien. Et puis ça à l’air cool. Viennent se cumuler, sur ta petite liste, les trucs un peu dingo de tes projets de domination du monde qui nécessitent, mine de rien, d’être un minimum inspirée tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Ajoutons par là-dessus l’éternelle et sempiternelle question Vais-je bien pouvoir payer mon loyer ce mois-ci ? et la bonux Dame Pomme va-t-elle tenir le temps qu’il faut avant que je lui présente sa remplaçante, belle, rose et qui coute un rein ?

(Rein à vendre, me contacter en MP – #Blague).

This is my life my friend.
(Ça avec du sport, de la psy et des légumes, TU SAIS TOUT !)

9 mois et demi après le début de ma #NewLife, je vais bien.
Je suis fatiguée, je crois. Mais je pense que c’est normal.
Je ne serai pas en mesure de te dire combien de millions de mots j’ai pu écrire, corriger, retravailler, publier, jeter ou mettre en brouillon ces 40 dernières semaines. J’ai vécu des ascenseurs émotionnels, fait beaucoup de jolies rencontres, publié mes premières piges (Hell yeah!), envoyé des emails dont j’ai honte aujourd’hui, appris, reculé, globalement fait des pas de géante.
Je suis fatiguée, je crois. Mais je pense que c’est normal.
J’ai besoin de mer, d’espace, de soleil, de plages, de copains, de lever les yeux au ciel face aux incessantes demandes d’attention de leurs bambins, de répondre « je joue pas » quand on propose un Uno ou un 1000 bornes et de me lécher les babines d’avance en entendant « on lance le barbec’ ? ».
J’ai besoin de lâcher tout le monde pour aller me promener sur la plage.
J’ai besoin de laisser Dame Pomme à la maison et de partir avec mes carnets et mon stylo.
J’ai besoin de renouveler l’inspiration.

Oui, c’est bien ça.

J’ai besoin de renouveler l’inspiration.

Continue Reading…

Et toi, t’aurais fait quoi ?

Chers aventuriers du quotidien,

Laissez-moi partager avec vous quelques interrogations existentielles.

SOS chien en détresse
Un mardi matin, tu sors du métro et te diriges vers ton boulot. Il fait beau, tu lèves les yeux au ciel, tu voudrais trainer là, sur une des terrasses aux alentours, mais non, alors tu traines mais juste les pieds, clopin clopant, et tu avances en direction de ta journée. D’un coup le bruit des freins d’une voiture, un cri, tu te figes. En quelques secondes le cri se transforme en un appel, une supplication : « Mon chien ! Mon chien ! Mon chien, Au secours, À l’aide ! ». La scène se déroule plusieurs mètres derrière toi et déjà accourent 2 personnes vers la maitresse et son chien en détresse.
Toi, tu fais quoi ?

Continue Reading…

Haricots verts

Petites, ma sœur et moi avons partagé quelques longs moments face à un baquet vert et plein, à ras bord, d’haricots verts âprement ramassés par mes parents. Dans les jardins de mon grand-père, des rangs et des rangs de ces petites touffes vertes sur lesquelles il fallait faire la différence entre les tiges et les vrais haricots au milieu de feuilles légèrement urticantes. Les souvenirs d’enfant ayant une temporalité bien à eux, je ne saurais vous dire le temps qu’il nous a fallut à, ma sœur et moi, pour négocier cette importante décision : les parents ramasseraient, les filles équeuteraient.
Quoi qu’il en soit, cette décision fut l’une des meilleures de ma vie d’enfant.

Je détestais ramasser les haricots verts. 

Continue Reading…