J’avais mis mon short et mon débardeur « batman », j’avais chaussé mes lunettes de soleil et mes tongs, à quelques semaines (et kilomètres) près on aurait pu croire que j’allais partir à la plage mais non : Paris, neuvième arrondissement, jour d’élection, législatives, second tour, ÉVIDEMMENT il s’agissait d’aller voter.

Aller chercher le pain PUIS aller voter pour être honnête.

J’avais le trajet pour me décider pour qui.
Au premier tour j’avais voté pour un candidat dont le parti s’est perdu dans les limbes des mini pourcentages après une analyse minutieuse des 22 professions de foi : Non, non, non, non, ah! oui… 22. Au final, après élimination du parti du bulletin blanc (WTF les mecs ?) et du parti des animaux (entre autres)… il n’en restait que 2. Alors bon, pour le second tour, quelque soit le choix, je me disais bien que ce serait soit le-moins-pire, soit nul. Je misais gros sur les panneaux pour m’informer.

Que nenni, je n’ai même pas pu voter.

Continue Reading…