Posts in "Mode" category

Crash Tests de ces produits que je n’aurais jamais achetés sans la blogosphère

Dans quelques jours (et moyennant ma motivation à finir la présentation que je dois terminer aujourd’hui), je vais rejoindre le corps professoral, ajoutant officiellement ma casquette de « formatrice / consultante sur l’évolution des media et leur consommation » aux précédentes (journaliste & écriveuse de bonnes aventures).
Le truc rigolo dans cette histoire c’est que je dois former des jeunes à l’intégration du media Internet dans des dispositifs publicitaires pluri-media. Pour une nana qui répète à qui veut l’entendre que personne ne regarde la publicité sur Internet, sauf les gens qui bossent dans la publicité sur Internet… Ça peut bien se passer !

La vérité, ami lecteur, c’est que j’ai beau être en première ligne pour décrypter les mécanismes publicitaires et médiatiques, j’ai beau être de l’autre côté du miroir à tapoter des mots sur des blogs, parler stratégie de communication et lire tout ce qui peut bien passer devant mes yeux sur le sujet, je n’en reste pas moins une consommatrice… Et c’est après m’être lavé le visage avec une éponge Konjac repérée sur un blog, appliqué de l’huile de thé blanc dont j’avais entendu parler dans une vidéo YouTube et sorti mon rouge à lèvres Frog Prince acheté sans réel besoin suite à une story Snapchat, que m’est venue la plus étrange des révélations :

Oui, MOI, Elise Richard, je suis une consommatrice influençable… Et influencée par Internet !

Mais alors dit-donc, ces produits aux vertus révolutionnaires valent-ils vraiment la peine ?

Parce si tu as cliqué sur cet article, c’est quand même un peu pour ça, je m’en vais te donner mes commentaires suite à un crash test de plusieurs semaines.

Let’s go!

Continue Reading…

Faire son âge

Je suis toute à ma joie à peine gâchée par les ampoules qui sertissent l’arrière de mes pieds après une première ballade un peu trop optimiste et sans pansements protecteurs : J’ai acheté des Doc !

Ces deux lignes devraient, à mon sens, se suffire à elles-mêmes.
Il s’avère qu’en-dessous de 300 mots mon optimiseur de SEO met des croix rouges dans tous les sens et m’interdit presque de cliquer sur le bouton « Publier ». Il va me falloir délayer un peu. Et de fait pourquoi donc en faire un post de blog, outre ce plaisir immense que j’ai à parler de ma petite personne ? Et bien sache le lecteur : cet achat n’est pas neutre et entre dans cette réflexion bien plus générale que je mène actuellement

Je suis a peu près certaine que mes copines et moi ne faisons pas notre âge.

Voilà.

Continue Reading…

Le shampoing bio

shampoing bio

Chers aventuriers du quotidien, parlons cheveux !
(Mais si, reste ! On a déjà eu cette conversation pour en arriver à cette conclusion : tu vas voir, ça va être bien.)

Si tu es un peu comme moi, il doit t’arriver régulièrement lorsque tu fais tes courses, de te retrouver face à l’abondance de choix en rayon et de te dire « Mais je n’en sais rien moi si je suis sèche, cassante, fourchue, à tendance grasse ou sujette aux pellicules ! ».
Parce qu’en vrai

Ça dépend

Et « ça dépend », et bien ça dépasse.

Si tu es encore plus comme moi, alors tu es du genre à mater les étiquettes dans le détail de leurs compositions et à te donner l’air de celle qui sait, alors qu’en vrai tu n’as aucune once d’idée si le disodium cocodiassetate ne risque pas de faire tomber l’ensemble de ta chevelure au fond de la baignoire. Tu regardes, tu regardes, mais tu ne sais fichtre rien de ce que tu appliques sur tes longueurs abimées et racines ayant tendance à re-graisser. 

Continue Reading…

Femme à lunettes

Chers aventuriers du quotidien, je ne te ferai pas la blague de compléter la phrase de mon titre.
(Ah bah ! C’est d’un goût).

Comme tous les ans arrive ce moment fatidique où je suis à court de lentilles, moment qui me semble approprié pour rendre visite à mon ophtalmo. Nos entrevues sont brêves, 15 minutes max, le temps de me transpercer les yeux d’une lumière bien trop intense, de me faire regarder une montgolfière « au loin » dans de fausses jumelles floues puis nettes, et de lire en tout petit H A G X Z L D à droite puis E U F C A J X  à gauche. Les jours où il est en forme (et quand je n’ai pas mes lentilles) il en profite même pour me souffler de l’air dans les yeux. C’est arrivé une fois en tous cas, depuis systématiquement je lui demande s’il va renouveler l’expérience avant de poser ma tête sur sa machine. Nos rapports sont cordiaux sans entrer dans le registre personnel : il m’a demandé la semaine dernière si j’étais toujours stagiaire et étudiante en publicité… 10 ans plus tard.

Encore couverte par une bonne mutuelle*, je dois l’avouer, sortir de chez l’ophtalmo avec une nouvelle ordonnance de lentilles (certes) et (surtout) de lunettes, c’est un peu noël avant l’heure. Mais cette année, j’ai changé d’idée.
Lassée des grandes chaines qui vendent toutes plus ou moins la même chose avec la deuxième paire gratuite et les solaires à votre vue pour un euro de plus, je me suis dirigée vers un opticien indépendant mettant en avant le savoir-faire français (ou européen) de créateurs, dans le design et la conception de produits de qualités.

Tout un programme !

Continue Reading…

Fashion canicule

On ne va pas se mentir (on n’est pas comme ça), je bosse en culotte.
Depuis 3 jours.
L’avantage de bosser de chez soi.
Et de ne pas avoir de rendez-vous à l’extérieur en ce moment.

Ou presque.
(le post avec une phrase par ligne)

Hier, alors que je venais de vêtir péniblement mon postérieur et mes épaules d’une robe légère comme une demi-plume (la plus ample et la plus légère de mon armoire – non, je ne dis pas dressing), les lunettes de soleil sur le nez, je suis, ainsi, sortie. Abandonner mon Palace quelques heures, traverser Paris (pense-donc : de l’autre côté de la Seine qu’il me fallait aller !) et marcher entre le froid glacial qui sortait des magasins et l’air brûlant soufflé des (quelques) voitures en circulation, la pollution collant au corps : la canicule à la parisienne ! On ne va pas se plaindre (on n’est pas comme ça), je craints 10 fois plus la pluie ou le froid que la chaleur, ça dure 5 jours, c’est l’été, tout ça,  juste je transpire des doigts, mais… #bref.

Alors revenons à nos vêtements.

Je disais donc, hier, je suis sortie. Et contre toute attente il ne m’a pas fallut très longtemps, quelques mètres à peine dans mes nus pieds et ma robe aérienne pour réaliser qu’il existe, encore, en 2016, aujourd’hui, en France, une énorme injustice largement sous médiatisée :

les mecs et leur costard.

Continue Reading…

Faut-il assortir mani et pedi ?

Chers aventuriers du quotidien,

Tu cherches de la légèreté, tu n’es pas venu pour rien !
Aujourd’hui je t’invite à réfléchir avec moi sur la plus importante des questions de l’été (et des nus-pieds)

Faut-il assortir ongles de mains et ongles de pieds ?

Posons le contexte.
10 mois par an, nos ongles de pieds vivent bien tranquillement cachés dans des chaussures plus ou moins adaptées à leur confort.
Puis vient l’été.
On ne va pas se mentir : le pied, c’est moche (ce post s’annonce plein de grandes vérités universelles). Alors histoire d’en faire quelque chose d’un peu joli-habillé-gracieux (3 qualificatifs totalement incohérents avec l’organe dont il est question), on se peinturlure les extrémités : du brillant, du rouge ou autre postiches pour tromper l’œil extérieur (qui globalement s’en fout, quand même, un peu).
Chacun y va de ses goûts et de ses ambitions, toujours est-il que, 2 mois par an, les petits flacons d’ordinaire réservés à nos mimines se voient réquisitionnés, aussi, pour nos petons.

Et c’est bien le « aussi » qui tient lieu d’élément central à notre réflexion car au fil des ans s’est imposé à mon cerveau un fashion statement des plus élémentaires :

on ne va pas en plus mettre la même couleur sur les ongles de mains et de pieds, j’veux dire, bah non !

Continue Reading…

J’ai perdu ma culotte [avec du Ysé dedans]

Je l’avoue, dans le genre titre racoleur j’ai décidé de me poser là. Mais n’empêche : j’ai perdu ma culotte. Disons plutôt UNE culotte.
Une culotte à moi.
Noire.
Et jolie.
Et ça m’ennuie.

Continue Reading…

Older Posts »