Posts in "Life" category

L’enfer, c’est les autres (et moi)

animal social

J’ai retrouvé des collègues.
L’Homme est un animal social (#AristoteRepresent) il parait. N’empêche,

je suis épuisée.

Voilà.

Continue Reading…

Le même âge. Ou presque.

Emmanuel Macron

Je ne sais pas trop ce que je faisais il y a 5 et 10 ans, n’empêche, ce matin, depuis mon Palace toutes fenêtres ouvertes, j’ai entendu les coups de canon. 21 il parait. Ne me demande pas de confirmer : il m’en aura fallut 5 ou 6 (ou 7 ?) pour que je réalise ce dont il s’agissait. Il y a 10 ans j’étais au pied des collines de Belleville. Il y a 5 ans sur un autre versant de celle de Montmartre. D’une certaine façon je me rapproche du centre et du son des « coups de canon », en perdant, au passage, quelques mètres carrés à chaque déménagement. Au rythme où vont les choses, dans 10 ans je vivrai dans une chambre de bonne avec toilettes sur le palier et vu sur les Invalides !

Il y a des trentenaires (presque quarantenaire) (quand-même) qui deviennent président de la République, et puis il y a les autres.

Continue Reading…

On n’est pas fatigué ! (#NewLife : 1 an et demi plus tard)

élections

Je crois que je suis un petit peu fatiguée… J’veux dire… Un peu…

Comment expliquer, sinon, que je puisse partir donner une formation à 9h30 sans, à un seul moment, réaliser que si je ne prends pas l’adaptateur de mon Mac avec moi, jamais je ne pourrai me connecter à la télé diffusant ma présentation ?

Le plus « drôle » dans cette histoire c’est que, quand je m’en suis rendue compte, je me suis comme séparée de mon corps, absentée quelques secondes, juste le temps de me mettre en pilote automatique pour :

  • ne pas imaginer comment je pourrais faire le cours sans, au moins jusqu’à la pause de midi (une journée entière de cours) (oui ça aurait été possible)
  • décider comme ça de prendre ma veste et partir faire l’aller-retour vers chez moi à 20 / 25 minutes de là alors que le cours devait commencer…
  • sans prendre mon porte-feuille avec moi, des fois que ça m’aurait permis de payer un taxi pour aller plus vite…
  • mais, en revanche, sans oublier d’attraper mon thé brûlant et débordant tel un précieux et ô combien important trésor qu’il ne fallait surtout PAS oublier !

J’ai fait 10 mètres dans la rue avant de désactiver le mode robot qui me servait de pilote, le temps de marcher d’un pas soutenu et de réaliser que NON, définitivement, l’option thé n’était pas le compagnon idéal pour accélérer la cadence.

Fatiguée. Donc. Oui.

Avril est taré. 

Continue Reading…

3 syllabes de 3 lettres – PAR KIN SON

Ce texte, je l’ai publié initialement le 11 avril 2015, il y a deux ans, à l’occasion de la journée mondiale contre la maladie de Parkinson. Fidèle au RDV, la maladie est toujours là (et fête ses 200 ans de longévité), on ne la soigne toujours pas, la journée est restée, et les media, eux, continuent de ne pas en parler. Ou si peu. Ou si mal…

Comment, il est vrai, traiter de ce sujet difficile à adresser de par la multiplicité des symptômes, des cas, des malades ?

L’angle, c’est celui du quotidien, de la vie, celle qui continue bon gré et malgré tout, malgré les regards, malgré les facultés cognitives qui jouent au yoyo du plus et du moins (puis de moins en moins), malgré les douleurs, malgré les angoisses, malgré les difficultés à s’exprimer qui font que, aujourd’hui encore plus qu’il y a deux ans, mon papa s’enferme dans une prison de verre, ce corps qui ne répond plus comme il faudrait et dont on aurait coupé le son.

Ce texte je l’ai écrit il y a deux ans et malgré de vaines tentatives je n’ai à ce jour, 19 ans après le premier diagnostic, pas trouvé mieux pour partager mon histoire (qui n’est d’ailleurs pas que la mienne) face à cette connasse de Parkinson.

Continue Reading…

Hors du temps

Bretagne

Si tu me suis un peu sur Facebook tu as pu le comprendre : ma semaine s’est vécue entre Bretagne et Paris, entre trou béant dans ma connectivité via l’absence totale de réseau (Free) et ravages d’ondes WiFi vigoureusement apportées par la fibre de ce cher Xavier (Free).
Si tu me suis un peu sur Facebook tu as pu le comprendre : cette oscillation négative puis positive sur l’échelle de la connexion Internet m’a épuisée.

Continue Reading…

Ceci est un non sujet

Espoir

Il y a quelques jours encore, on m’interrogeait sur mon métier.

Qu’est ce que je fais dans la vie ?

Quelle question… Plein de choses, pas grand chose, et si en ce moment je me chauffe pas mal avec mon ami Paul Lemploi, d’une façon générale disons que je raconte des histoires… En bonne donneuse de formation, sur mes blogs, dans les papiers que je balance de ci de là ou sur les Réseaux Sociaux, oui, je raconte des histoires.

Une bonne histoire, c’est d’abord un bon sujet (puis un bon angle, un bon style et enfin un bon titre, pour faire court).

Le « bon » sujet est subjectif et, croix de bois croix de fer, si j’en crois les derniers jours qui viennent de s’écouler (et le râle délicat accompagné de la rengaine certaine qui me poursuit « Raaaaaa non, vas-y, c’est tout pourri comme idée de billet de blog ! ») le « bon » sujet est un bon gros filou tendance lâcheur.

Comme je ne suis pas du genre à garder mes interrogations pour moi (coucou !), je t’en livre ici 2/3, des bons et des moins bons sujets.

Continue Reading…

#LisetteFaitDuSport… Depuis 1 an

sport

Paye ta date anniversaire toute pourrie !

N’empêche, me rendre à la salle de sport au moins une fois par semaine est peut-être l’engagement auquel j’ai été la plus fidèle ces dernières années.
Alors certes, au tout début la sortie était bi-hebdomadaire : Body Attack le mercredi puis Body Balance le vendredi. Cette seconde option s’est un jour transformée en Pilates, à mon grand désaroi sont arrivées 20 à 30 personnes supplémentaires dans la salle vêtues de fringues hautement instagramables qu’elles n’oubliaient pas de partager avec leur communauté via leur téléphone intelligent 2 minutes avant le début du cours, par ailleurs j’ai réalisé que malgré un bénéfice abdominal notable, mon ennui y était infini. Bref, j’ai rompu avec le Pilates en simultanée de l’arrivée dans ma vie d’un nouveau prof de Body Attack pour lequel je réserve mon #CrushUltime du moment…

Et malgré (grâce à ?) toutes ces aventures, depuis un an, je vais à la salle de sport.

Continue Reading…

Older Posts »