– Oui bonjour c’est la canicule !
– C’est pourquoi ?
– Pour vous transformer en cornemuse.
– Ah bon bah d’accord alors.

Ici Paris, il fait chaud chaud. J’ai triplé de volume et avec toute l’eau que je retiens je pourrais re-verdir le Sahara (#glamour #exagération #mesure). Par ailleurs à chaque expulsion d’air, un petit cri strident vient siffler à mes oreilles. Certains appellent ça de l’asthme. Mais certains manquent d’imagination.

Le métro prends bien sa place d’enfer. Les odeurs parisiennes, elles, prennent leurs aises. Et tout contact humain est une agression – ne me toucheuh pas !

Ne nous y trompons pas. Je suis moite et j’ai les doigts qui collent au clavier, mais j’aime. Les fenêtres grandes ouvertes, avoir le moins possible de tissu sur moi, faire une machine et savoir que dans 3 heures le linge est sec, diner d’un milkshake chocolat avec sorbet poire, et les journées qui durent durent durent. Il est 21h, on croirait la soirée à peine entamée.

J’aime. C’est l’été, un brin chaud chaud, mais comme il fait trop froid 10 mois par ans, ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre. Les robes sont légères, les tee-shirt amples, les cheveux blondissent et la peau se dore.

Dit comme ça on imaginerait presque la beach babe urbaine. En vérité je ressemble à une cornemuse désaccordée et j’ai les yeux qui piquent dans la pollution rosée. Mais j’aime.

xxx