Latest Blog Posts / Page 2

3 syllabes de 3 lettres – PAR KIN SON

Ce texte, je l’ai publié initialement le 11 avril 2015, il y a deux ans, à l’occasion de la journée mondiale contre la maladie de Parkinson. Fidèle au RDV, la maladie est toujours là (et fête ses 200 ans de longévité), on ne la soigne toujours pas, la journée est restée, et les media, eux, continuent de ne pas en parler. Ou si peu. Ou si mal…

Comment, il est vrai, traiter de ce sujet difficile à adresser de par la multiplicité des symptômes, des cas, des malades ?

L’angle, c’est celui du quotidien, de la vie, celle qui continue bon gré et malgré tout, malgré les regards, malgré les facultés cognitives qui jouent au yoyo du plus et du moins (puis de moins en moins), malgré les douleurs, malgré les angoisses, malgré les difficultés à s’exprimer qui font que, aujourd’hui encore plus qu’il y a deux ans, mon papa s’enferme dans une prison de verre, ce corps qui ne répond plus comme il faudrait et dont on aurait coupé le son.

Ce texte je l’ai écrit il y a deux ans et malgré de vaines tentatives je n’ai à ce jour, 19 ans après le premier diagnostic, pas trouvé mieux pour partager mon histoire (qui n’est d’ailleurs pas que la mienne) face à cette connasse de Parkinson.

Continue Reading…

Hors du temps

Bretagne

Si tu me suis un peu sur Facebook tu as pu le comprendre : ma semaine s’est vécue entre Bretagne et Paris, entre trou béant dans ma connectivité via l’absence totale de réseau (Free) et ravages d’ondes WiFi vigoureusement apportées par la fibre de ce cher Xavier (Free).
Si tu me suis un peu sur Facebook tu as pu le comprendre : cette oscillation négative puis positive sur l’échelle de la connexion Internet m’a épuisée.

Continue Reading…

Tout doux

Mes chers amis je me suis délocalisée, le temps de quelques jours, à 500 mètres d’une plage bretonne recouvrant tout le sable à marrée haute et s’enfuyant loin, très loin, à marrée basse. Ça parait enviable dit comme ça, et ça l’est, sauf que mine de rien j’ai plein de boulot et une connectivité follement restreinte (car transitant via le très limité réseau Free de mon téléphone Intelligent). Je souffle donc environ 50 fois par jour face aux déceptions que m’offre la technologie.

Bon, OK, peut-être je souffle aussi (un peu) (parfois) du bruit ambiant que peuvent générer un enfant de 4 ans et sa frangine d’un an et demi (et quelques)… Mais je fais genre c’est le réseau.

Vas-y là, ça saoule…
… Je ne capte plus !

Pour changer je fais (un peu) (parfois) profil bas vu que, on ne va pas se mentir, le boulet, c’est moi. 

Continue Reading…

Ceci est un non sujet

Espoir

Il y a quelques jours encore, on m’interrogeait sur mon métier.

Qu’est ce que je fais dans la vie ?

Quelle question… Plein de choses, pas grand chose, et si en ce moment je me chauffe pas mal avec mon ami Paul Lemploi, d’une façon générale disons que je raconte des histoires… En bonne donneuse de formation, sur mes blogs, dans les papiers que je balance de ci de là ou sur les Réseaux Sociaux, oui, je raconte des histoires.

Une bonne histoire, c’est d’abord un bon sujet (puis un bon angle, un bon style et enfin un bon titre, pour faire court).

Le « bon » sujet est subjectif et, croix de bois croix de fer, si j’en crois les derniers jours qui viennent de s’écouler (et le râle délicat accompagné de la rengaine certaine qui me poursuit « Raaaaaa non, vas-y, c’est tout pourri comme idée de billet de blog ! ») le « bon » sujet est un bon gros filou tendance lâcheur.

Comme je ne suis pas du genre à garder mes interrogations pour moi (coucou !), je t’en livre ici 2/3, des bons et des moins bons sujets.

Continue Reading…

#LisetteFaitDuSport… Depuis 1 an

sport

Paye ta date anniversaire toute pourrie !

N’empêche, me rendre à la salle de sport au moins une fois par semaine est peut-être l’engagement auquel j’ai été la plus fidèle ces dernières années.
Alors certes, au tout début la sortie était bi-hebdomadaire : Body Attack le mercredi puis Body Balance le vendredi. Cette seconde option s’est un jour transformée en Pilates, à mon grand désaroi sont arrivées 20 à 30 personnes supplémentaires dans la salle vêtues de fringues hautement instagramables qu’elles n’oubliaient pas de partager avec leur communauté via leur téléphone intelligent 2 minutes avant le début du cours, par ailleurs j’ai réalisé que malgré un bénéfice abdominal notable, mon ennui y était infini. Bref, j’ai rompu avec le Pilates en simultanée de l’arrivée dans ma vie d’un nouveau prof de Body Attack pour lequel je réserve mon #CrushUltime du moment…

Et malgré (grâce à ?) toutes ces aventures, depuis un an, je vais à la salle de sport.

Continue Reading…

Professeure Lisette

teacher

La #NewLife, c’est une sacrée aventure, de chouettes rencontres, pas mal de remises en question et toujours, en toile de fond, l’envie de raconter des histoires. Pour conjuguer cette motivation première à mon besoin de payer mon loyer, ma volonté d’apprendre et de partager, il m’arrive entre 2 papiers ou billets de blog, de donner des formations.

Spoiler : J’adore !

Continue Reading…

Quand on est freelance, on n’est pas malade

Non.
On reporte à plus tard ce qui peut l’être et on bosse sous un plaid depuis son canapé, voire sous une couette depuis son lit.

Continue Reading…

« Newer Posts Older Posts »